CONFERENCES / TABLE RONDE : "WORKING CLASS HEROES"


|

MUSEE DE LA MINE
MUSEE DE LA MINE

"Depuis son installation au Musée de la Mine de Saint Etienne, le festival Avatarium a toujours voulu aux travers de ses conférences, explorer les combats et enjeux sociologiques liés au passé stéphanois minier.
Cycle, arme, exploitation minière, textile et rubanerie ont constitué les secteurs clés de l’économie stéphanoise pendant plus de deux siècles. Secteurs en perdition depuis déjà plusieurs dizaines d’années ; qu’est-il advenu de ces lieux des productions industrielles passées ? Cet héritage industriel régional marque encore un grand nombre d’habitants de la ville. Mais au fil du temps l’effacement progressif de cette mémoire industrielle et ouvrière s’est matérialisé de différentes manières : que ce soit à travers la récupération de certains lieux par l’urbanisme bourgeois, ou encore la création d’espaces dits culturels, véritables lieux de consommation ostentatoire. Nous voulons, à travers le thème des conférences de cette année 2012, mettre en parallèle le devenir des lieux du patrimoine industriel stéphanois avec celui d’autres régions comme celle du Nord de la France, en mettant l’accent sur les luttes politiques et sociales actuelles. Aujourd’hui, dans d’autres régions minières et/ou ouvrières le combat continue. Nous avons pris le parti cette année d’inviter des activistes lorrains, au passé industriel dominé par la mine et la sidérurgie, et qui vivent en ce moment une réalité sociale qui fût la notre il y a quelques années. Divergence géographique mais convergence des luttes et de la rage de survivre… et de vaincre.
"

SAMEDI 31 MARS A PARTIR DE 14H30
(ENTREE LIBRE)

- Projection du documentaire "Longwy la Rouge" (26 minutes, 2004) d’Eric MOLODTZOFF qui revient vingt ans après sur le bilan des années de lutte, sur la difficulté d’organiser la mémoire en patrimoine, et d’occuper l’espace laissé vacant par les usines démolies. Le réalisateur sera présent et interviendra sur son travail de journaliste spécialisé sur les questions liées à "l’homme industriel".
- Intervention de Julian MISCHI, sociologue, spécialiste des classes populaires et du militantisme ouvrier. Il est l’auteur de "Servir la classe ouvrière. Sociabilités militantes au PCF" (PUR, 2010), un ouvrage consacré au mouvement communiste dans la région de Longwy et dans trois autres territoires. Il est également directeur de collection aux Editions Agone. A partir de recherches menées auprès des mineurs et sidérurgistes lorrains, il interviendra sur l’évolution de la place symbolique et physique des ouvriers dans la société française. Il décrira les processus qui ont entraîné l’éclatement et la fragilisation du groupe ouvrier.
- Intervention du GREMMOS (Groupe d’Études et de Recherches sur les Mémoires du Monde Ouvrier Stéphanois), équipe pluridisciplinaire informelle comprenant archivistes, géographes, historiens et sociologues. Fondée en novembre 2007, il s’est donné pour objectif de sensibiliser les habitants du bassin stéphanois à l’intérêt de préserver les mémoires du monde ouvrier. En octobre 2011, après beaucoup de travail, les Presses universitaires de Saint-Étienne ont publié le premier livre soutenu par l’action du GREMMOS : "1948 : les mineurs stéphanois en grève. Des photographies de Léon Leponce à l’histoire".
- Une table ronde/débat sera proposée avec ces intervenants, le public mais également le groupe lorrain MUCKRAKERS, invité sur le festival et co-organisateur de cette conférence. Nous reviendrons ensemble sur les difficultés à organiser encore la lutte des ouvriers avec l’exemple de la vallée de la Fensch, où contrairement à Liège, on assiste à beaucoup de résignation et de passivité face aux annonces de fermetures d’usines.

Présence d’une délégation syndicale de sidérurgistes de la vallée de la Fensch qui seront présents pour expliquer leurs luttes passées et futures


 
SPIP | | Plan du site | RSS 2.0