ANNA HALPRIN : WHO SAYS I HAVE TO DANCE IN A THEATER ? & OUT OF BOUNDARIES


|

WHO SAYS I HAVE TO DANCE IN A THEATER ?
"Qui a dit que je devais danser dans un théâtre - Anna Halprin" (2006 - 50’) est un film de Jacqueline Caux Personnalité discrète et attachante, l’Américaine Anna Halprin n’en est pas moins une figure majeure de la danse du XXe siècle, dont l’influence s’exerce jusqu’à aujourd’hui.
Dès la fin des années 1940, elle décide de se dégager de l’influence de la modern dance, alors à son apogée, et de rompre avec toute forme d’esthétique. Elle s’installe en Californie où ses recherches, qui donnent d’abord naissance au courant post modern, mettent en avant le processus créatif et renouvellent en profondeur la conception même du mouvement et de la composition chorégraphique.
Invitée pour la première fois en France en 2004, à l’âge de 84 ans, elle réunit un groupe d’artistes et performers de différentes générations, avec lesquels elle remonte deux pièces emblématiques : "Parades and Changes" (1965), et "Intensive care, Reflections on death and dying" (2000).
Sur le parvis de Beaubourg et dans les rues voisines, elle présente également l’impromptu "En route", significatif de sa volonté d’extraire la danse des théâtres pour la réinsérer dans le flux de la vie.

Dans ce portrait qui mêle, aux images de l’expérience parisienne, des archives de performances comme "Embracing Earth" (1995) ou "Season" (2003), réalisées en extérieur, dans des environnements naturels, Anna Halprin expose sa vision de la danse et retrace quelques moments clés d’un parcours empreint d’humanité.

OUT OF BOUNDARIES
"Anna Halprin - Hors limites" (2004 - 53’) est un film de Jacqueline Caux.
Ce film rend compte des ruptures fondamentales apportées par Anna Halprin dans le champ de la danse à partir de conversations filmées menées par Jacqueline Caux.
Il présente également de nombreux extraits de répétitions, de performances, d’archives rares et de films réalisés au milieu des années 50 (notamment "Parades & Changes" – la version de 1965 et celle de l’an 2000).
Il retrace les principales étapes du parcours d’une femme fermement révolutionnaire et de l’ouverture à tout le champ du possible qu’elle a su offrir à des créateurs de différents domaines tels que : les danseuses et chorégraphes Simone Forti, Yvonne Rainer, Trisha Brown..., le sculpteur et performeur Bob Morris, le poète James Broughtonn, ou les compositeurs La Monte Young et Terry Riley. Ce film a pour bande son des musiques de Pauline Oliveros et de Terry Riley, qui, à différentes époques, ont collaboré avec elle.

Ces projections seront suivies d’une discussion avec Jacqueline Caux.

Le Gran Lux


 
SPIP | | Plan du site | RSS 2.0